Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Communiqué de presse du [ns_libelle]

Réforme des études en soins infirmiers : nouvelle organisation des cursus en Fédération

logo de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ( format carré)
17 février 2016

Dans la foulée des engagements pris le 3 février dernier quant à l'avenir des formations en soins infirmiers, le Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude MARCOURT, a présenté et fait adopter par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un avant-projet de décret qui adapte les cursus de Bachelier en soins infirmiers et de Bachelier sage-femme à la Directive européenne 2013/55/UE, et assure ainsi la mobilité européenne aux diplômés.

Pour ce qui concerne le baccalauréat en soins infirmiers, l'intitulé du grade est modifié de bachelier « en soins infirmiers » en bachelier « infirmier responsable de soins généraux » ; la formation comportera désormais 4 600 heures d'enseignement dont au moins 2300 heures d'enseignement clinique ; le nouveau profil de compétences exigera des compétences scientifiques et réflexives plus développées.

Pour rencontrer ces nouvelles exigences, le cursus passera de trois à quatre années d'études et sera positionné au niveau 6 du cadre européen des certifications.

Le bachelier sage-femme, quant à lui, est déjà organisé en quatre années d'études.

Pour chacun des deux cursus, le projet intègre le référentiel de compétences et le programme pédagogique minimum tels que proposés par l'Académie de Recherche et d'Enseignement Supérieur.

L'objectif est de faire en sorte que tous les étudiants qui entameront leurs études de soins infirmiers ou de sage-femme à partir de l'année académique 2016-2017 le fassent dans le cadre d'un cursus réorganisé conformément à la Directive. Des mesures transitoires sont prévues pour permettre aux étudiants qui ont entamé leur cursus avant l'entrée en vigueur de la directive de le poursuivre dans l'ancien régime.

Et le Ministre MARCOURT de conclure : "Face aux exigences européennes , nous adaptons les cursus en soins infirmiers en Fédération dès la rentrée académique prochaine. Face aux exigences de cette profession, primordiale, l'objectif de la réforme est d'offrir un cadre propice à une formation d'excellence. Ce faisant, je souhaite ainsi garantir une qualité de soin maximale à notre population."

 


 

 

 

 

???