Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Témoignage de Monsieur Huin

 

 

NOM : Huin
PRENOM : Fabrice
ETABLISSEMENT SCOLAIRE (ou autre) : Conseiller pédagogique Math DI  Fédération Wallonie-Bruxelles Enseignement

http://www.mathematices.be/

 

1)    Comment avez-vous pris connaissance de cette pratique pédagogique ?

En 2009, j’ai réalisé quelques vidéos avec mes élèves. J’ignorais alors qu’il s’agissait de « Classe inversée ». Ce n’est que deux ou trois ans plus tard que j’ai pu associer un mot sur ma pratique via le Web.

2)    Depuis combien de temps l’utilisez-vous ? 

Dès 2009.

3)    Comment vous êtes-vous formé(e) à cette méthode ?   

Je suis autodidacte. J’ai, par contre, été formateur TICEs à partir de septembre 2011 (Institut de la Formation en Cours de Carrière et Formation en Cours de Carrière).

4)  Dans quel cadre l’utilisez-vous ? (primaire, secondaire, général, qualifiant, spécialisé…) Pour quel(s) cours, quelle(s) matière(s) ?

Secondaiire inférieur, enseignement général et classes complémentaires (1e et 2e) en mathématiques. J’ai également créé une série d’animations pour les Editions Van In.

5)    Selon vous, quels sont les avantages de cette méthode ?   

Meilleure différenciation, développement de la collaboration, élèves plus actifs, motivation accrue (nous travaillons dans le monde des élèves), implications des élèves augmentées, initiation aux nouvelles technologies, travail plus varié pour l’enseignant (qui passe de la transmission à l’animation).

6)    Selon vous, quels sont les inconvénients de cette méthode ?  

Elèves non connectés (il est donc nécessaire de leur ouvrir les portes d’un local connecté dans l’établissement en dehors des heures de cours), temps à consacrer à la conception des outils et à la formation des enseignants. L’enseignant doit également s’impliquer dans le suivi individuel des élèves.

7)    Les TICE sont un plus pour pratiquer cette méthode. Quels conseils donneriez-vous à des collègues souhaitant utiliser la classe inversée mais qui pensent ne pas avoir suffisamment de connaissances TIC pour se lancer ?

Des formations existent, commencer par peu de chose, ne pas avoir peur d’en savoir moins que les élèves, collaborer avec des collègues de et hors l’établissement, utiliser ce qui existe sur la toile.

8)    Selon vous, quels sont les outils TICE indispensables, pour les enseignants, pour commencer à enseigner avec la méthode de la classe inversée ? 

Pour le matériel : un smartphone peut suffire mais il est plus aisé de créer du contenu sur tablette ou ordinateur, un projecteur ou un TV, une tablette ou un ordinateur connecté, du WiFi en classe (éventuellement), un TNI est un plus…

 

9)    Selon vous, quels sont les outils TICE indispensables, pour les élèves, pour apprendre avec la méthode de la classe inversée ?

Pour le matériel : un smartphone peut suffire mais il est plus aisé de consulter une vidéo sur tablette ou ordinateur.

Pour les outils : consultation de Youtube (ou autre), GeoGebra, exerciseurs en ligne, etc.

10)    Que diriez-vous à une personne qui serait opposée à cette méthode ? (un collègue, un parent, un chef d’établissement, un élève).

- Un collègue : « C’est ton choix mais je t’invite à venir en classe. »
- Un parent : lorsque j’ai commencé à travailler de la sorte, j’ai informé les parents lors d’une séance en classe (hors horaire scolaire) et par courrier (avec un lien vers une explication en vidéo).
- Un chef d’établissement : « Permettez-moi de vous présenter ma manière de travailler, ce que cela apportera aux élèves. »
- Un élève : « Je t’invite à essayer, si cela ne te convient pas, je m’adapterai ».

11)    La classe inversée n’est pas la panacée universelle. Quelles sont les limites de cette méthode ?

L’équipement numérique, le dynamisme de l’enseignant, la bonne volonté des élèves.

12)    Si vous avez autre chose à ajouter…

Certains confondent Classe inversée et utilisation de la vidéo par les élèves à domicile, hélas !!! La classe inversée n’est pédagogiquement pertinente que si elle est ACTIVE, CONSTRUCTIVISTE et COLLABORATIVE

 

 

 

 

 

???