Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Le brainstorming collaboratif

Définition

Le terme "brainstorming" vient de l’anglais : "brain", le cerveau et "storming", la prise d'assaut d'une position militaire par un commando ou un ensemble de combattants. Dans les pays francophones, le terme "remue-méninges" a été retenu comme traduction.

Le brainstorming ou remue-méninges est une technique de créativité qui permet de résoudre des problèmes et qui se pratique en groupe sous la direction d'un animateur. Le principe est la création d'idées nouvelles par la confrontation des idées entre elles.

La technique du brainstorming a été inventée par Alex Osborn, dans les années 40. À l’origine, cette méthode était utilisée par les publicistes dans le but de trouver des idées promotionnelles pour leurs clients.

La méthode comporte plusieurs phases :

  • la constitution du groupe de travail et la préparation de la réunion ;
  • la définition de l’objectif ;
  • la production des idées en réunion de brainstorming. Pour qu’elle se déroule dans de bonnes conditions, il est nécessaire que chaque intervenant puisse exprimer ses idées sans réserve et sans autocensure, que les idées émises ne soient ni critiquées ni discutées, que chacun ait la possibilité de rebondir sur les idées des autres et que la parole soit donnée à chacun à tour de rôle ;
  • l’exploitation des idées recueillies et la sélection des solutions.

Intérêt pédagogique

Le brainstorming permet de :

  • mobiliser collectivement les idées en vue d’un projet ou d’un objectif commun ;
  • faire émerger les représentations d’un groupe ;
  • faire travailler un groupe d’élèves ou d’étudiants dans le but de réaliser une tâche précise ;
  • réaliser une banque d’idées qui pourront être explorées ;
  • lever les inhibitions au sein d’un groupe, inciter les plus timides à participer et à s'ouvrir ;
  • apprendre à écouter les idées des autres dans le respect et améliorer le relationnel au sein d’un groupe.

Pour plus d’informations sur la technique du brainstorming, découvrez le document "Animer un brainstorming" du Dr. Rémi Bachelet, Maître de conférences à Centrale Lille : http://rb.ec-lille.fr/l/Qualite/Qualite_Brainstorming.pdf.

Vous pouvez également découvrir deux outils numériques et collaboratifs facilitant le brainstorming : La carte heuristique et Le tableau collaboratif .

 

 

 

 

???