Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Les plateformes de travail collaboratif

Définition

Une plateforme de travail collaboratif est un espace de travail virtuel dans lequel divers outils sont centralisés et permettent la gestion globale d'un projet par un groupe d'individus.On parle également d'espace numérique de travail (ENT), d'environnement numérique de travail, de bureau virtuel et de cartable en ligne.

Plus précisément, un Espace numérique de travail (ENT) est un ensemble intégré d’outils en ligne qui permet l’accès à distance au système d’information d’un établissement scolaire. C’est une solution globale qui propose différentes fonctionnalités pour améliorer la communication, l’organisation et l’apprentissage au sein d’un établissement scolaire.

Il offre à ses usagers un accès simple, dédié et sécurisé aux outils, ressources et informations qui leur sont nécessaires en fonction de leur profil (élève, parents, enseignants, administrateurs).

Il peut également fournir un soutien pour l'apprentissage en ligne et servir à créer des communautés d'apprenants autour de contenus didactiques et d'activités pédagogiques.

Notons qu’il y a une différence entre un système permettant une gestion administrative de l’établissement et un espace numérique de travail collaboratif.

Dispositifs similaires

Un Learning management system (LMS) est un outil en ligne qui permet la gestion du processus d'apprentissage d’apprenants, à travers la mise à disposition et la gestion de contenus pédagogiques, la gestion des utilisateurs et de leurs accès, la communication entre les utilisateurs.
Techniquement, un LMS peut être vu comme une partie d’un ENT. Cependant, dans la pratique, les deux concepts sont souvent confondus.

Pour plus d'information à ce sujet, consultez nos ressources théoriques ci-dessous.

La définition de l'apprentissage en ligne (e-Learning) donnée par l'Union Européenne est : "l’e-Learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance". L'apprentissage en ligne est une modalité pédagogique et technologique qui concerne la formation continue, l’enseignement supérieur mais aussi la formation en entreprise, c’est-à-dire pour un apprenant adulte ayant une certaine autonomie dans l’organisation de son processus d’apprentissage. Cependant, il faut remarquer que l'e-Learning est désormais décliné de la maternelle à la formation continue.
Ainsi, le e-Learning serait un assemblage, tant de pratiques pédagogiques que de technologies éducatives qui coexistent.

Que peut contenir une plateforme de travail collaboratif ?

De manière générale, on peut retrouver trois parties bien distinctes dans les plateformes destinées aux apprenants :

  • la partie qui va contenir les réalisations de l'apprenant ;
  • la partie qui va contenir les ressources dont il dispose ;
  • la partie qui va lui permettre de communiquer.

Le contenu de ces différentes parties varie selon les objectifs retenus par les concepteurs de ces plateformes.

Voici une liste non exhaustive des outils les plus répandus :

  • un espace de gestion de cours ;
  • un espace de gestion des données personnelles ;
  • la liste des apprenants inscrits ;
  • un espace de dépôt de documents et de stockage (documentation, syllabus...) ;
  • des quiz pour l'autoévaluation ;
  • des séquences pédagogiques ;
  • les leçons à apprendre (cahier de leçons) ;
  • des outils de communication asynchrone : email, forums;
  • des outils de communication synchrone : chat, téléconférence ;
  • le blog ;
  • le wiki ;
  • les traces de connexion ;
  • les traces de progression ;
  • l'agenda ;
  • l'affichage d'informations ;
  • l'archivage ;
  • l'outil de mise en ligne des productions ;
  • des outils pour l'enseignant lui permettant de gérer son travail (agenda, documents personnels...), la vie scolaire et ses tâches administratives (gestion des bulletins, des évaluations, des absences, réservation de matériel et de salle...), de communiquer avec les parents ou avec ses collègues... ;
  • des outils destinés à l'information des parents ;
  • etc.

Une liste de quelques plateformes de travail collaboratif est accessible en bas de page dans la section "Outils".

Acteurs concernés

En général, on distingue trois profils d’utilisateurs sur une plateforme : le formateur, l’apprenant, l’administrateur.

Le formateur / enseignant :

  • crée des parcours pédagogiques types et individualisés de son enseignement ;
  • incorpore des ressources pédagogiques multimédias ;
  • suit les activités des apprenants.

L’apprenant :

  • consulte en ligne ou télécharge les contenus pédagogiques qui lui sont recommandés ;
  • organise et a une vue de l’évolution de son travail ;
  • effectue des exercices, s’autoévalue et transmet des travaux à corriger ;
  • participe aux différentes étapes du travail collaboratif.

Enseignants et apprenants communiquent individuellement ou en groupe, créent des thèmes de discussion et peuvent collaborer à des documents communs.

L’administrateur n'intervient pas dans les aspects pédagogiques, mais il:

  • joue un rôle technique ;
  • installe et assure la maintenance du système ;
  • gère les accès et les droits des uns et des autres ;
  • crée des liens avec les systèmes d’information externes (scolarité, catalogue, ressources pédagogiques, etc.).

Intérêt pédagogique

La mise en place d'une plateforme pédagogique qu'elle soit destinée à une classe du primaire, du secondaire ou encore du supérieur est un travail à long terme qui nécessite l'implication de l'équipe éducative.

Les bénéfices tirés de l’utilisation de plateformes sont possibles grâce à l’interactivité, aux échanges et à la mutualisation des contenus et des activités.

L'usage des plateformes de travail collaboratif permet d’assurer un suivi pédagogique plus efficace :

  • Ses fonctionnalités de stockage permettent aux élèves d'accéder aux différents documents de la classe (ressources, consignes, leçons, productions collaboratives ou individuelles...).
  • Cela facilite le travail à distance, la pédagogie inversée, la pédagogie différenciée (en créant des parcours ou des exercices spécifiques en fonction du niveau des élèves), la remise à niveau des élèves absents, etc.
  • La plateforme facilite la vie de l'enseignant et lui permet de mieux gérer les aspects logistiques de la classe : mise à disposition de fichiers et réception des productions à un même endroit, suivi des étapes du travail collaboratif à distance...

Il permet de varier les types de ressources proposés aux élèves : images, vidéos, sons

L'utilisation des outils de communication facilite les échanges entre élèves d'une même classe, de classes différentes, entre élèves et enseignants et favorise l'ouverture sur le monde via la réalisation de projets collaboratifs entre élèves d'écoles différentes voire même de pays différents.

Enfin, de ces interactions peuvent naître davantage d'autonomie, d'initiative, de soutien par les pairs et d’implication des élèves dans leurs propres apprentissages.

Points d'attention

Comme la plateforme de travail collaboratif incorpore un ensemble d'autres outils déjà évoqués (traitement de texte, espace de stockage et de partage, wikis, blogs...), les points d'attention attribués à ces derniers sont également valables dans ce contexte.

Pour utiliser ces plateformes de travail collaboratif, il faut évidemment avoir accès à un appareil numérique et à une connexion internet.

Il est particulièrement recommandé de faire attention à la question de la sécurité des données des élèves et des enseignants et de l’usage que pourrait en faire le prestataire de service choisi.

Il est important de déterminer préalablement les besoins précis de l'établissement scolaire et de la classe car il existe un grand nombre de solutions techniques gratuites et payantes.

L'enseignant aura la charge de fixer avec ses élèves des règles de bon usage de cette plateforme, ainsi que des règles pour bien nommer et ranger les fichiers et les dossiers. Ceci est nécessaire à la bonne organisation du travail et permettra en même temps aux élèves d'acquérir des compétences citoyennes et professionnelles.

Enfin, s’approprier une plateforme de travail collaboratif nécessite un réel apprentissage de la part des enseignants et des apprenants. Au départ, ce temps d'appropriation est souvent chronophage et nécessite une période de formation. Pour éviter toute démotivation, il s'agira de garder à l'esprit les objectifs, les avantages visés et le gain de temps à plus long terme.

Outils

Arthur & Lila

Beneylu School - ENT pour l'école primaire

Claroline Connect

Liberscol

List of learning management systems

Liste de plateformes pédagogiques sous licence libre

mENTeOS

Moodle

NetÉcole, l’ENT du premier degré

One : Le numérique pour l’école

Plates-formes sous licence propriétaire

Schoology

Scoledge

Quelques explications théoriques

Conduire un projet d'espace numérique de travail dans le premier degré

Dossier - Espaces numériques de travail : quels usages dans l'enseignement ?

ENT - Environnements numériques de travail

Espace numérique de travail - Définition Wikipedia

Guide d'aide pour Beneyluschool

Learning management system - Définition Wikipedia

L’ENT, un espace au service de la pédagogie en sciences économiques et sociales

L’espace numérique collaboratif : un lieu pour former et se former, pour enseigner et apprendre

One ! Un ENT, un !

Un ENT conçu pour le primaire avec Arthur et Lila

Usages pédagogiques des ENT : quel bilan ? Quelles perspectives ?

Expériences pédagogiques

Magazine PROF n°0002 - Claroline : collaborer en ligne (p.24)

Dossier - Espaces numériques de travail : quels usages dans l'enseignement ?

Ecrire un récit à plusieurs mains (utilisation d'un ENT)

Écrire une nouvelle grâce aux TICE

Ecriture collaborative et micro-écriture avec la plate-forme Moodle ou Google documents

Écriture collaborative et numérique - Vidéo

Enseigner l’histoire en seconde avec les TICE : le prof devient un chef d’orchestre

Fiche 5 "Vérifier ses acquis sur une plateforme"

Fiches pédagogiques : exemples d'usages des ENT dans le second degré

L'usage d'un ENT en Terminale STG

L’e-lab, une expérimentation de pédagogie collaborative et créative associée au numérique

L’ENT au lycée Michelet de Lannemezan

Témoignage : Un espace numérique de travail en école primaire

Un défi-lecture avec un ENT

Un espace collaboratif en Eco-Gestion - Vidéo

Un espace numérique pour préparer collectivement les épreuves écrites et orales du baccalauréat de français.

Usages pédagogiques d'un ENT en collège

Utiliser un ENT pour faire écrire les élèves

Y a-t-il dans les ENT une place pour l’apprentissage

 

 

 

 

???