Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Définitions de l'apprentissage collaboratif et de l'apprentissage coopératif

L’apprentissage collaboratif est un concept largement antérieur à l’apparition du numérique, mais depuis, il a pris une nouvelle dimension. Désormais, l’apprentissage collaboratif semble être l’expression consacrée lorsque les TIC sont impliquées. 

Dans le domaine scientifique, il n’y a pas de consensus sur une définition précise de l’apprentissage collaboratif. Par ailleurs, il est souvent confondu avec la notion d’apprentissage coopératif.

L’apprentissage collaboratif et l’apprentissage coopératif impliquent que les connaissances se construisent à la fois par l’apprenant et par les interactions que l’apprenant entretient avec d’autres, les échanges et le partage des informations et la confrontation des points de vue. Il s’agit donc de deux démarches pédagogiques dites "socio-constructivistes".

Bien que désignant l’aspect collectif de l’apprentissage, ces deux notions renvoient à des modes d’organisation très différents.

Dans leur ouvrage "Apprentissage collaboratif à distance" (2001), les auteures Fr. Henri et K. Lundgren-Cayrol apportent cette distinction entre coopération et collaboration : "[...] pour induire l’apprentissage, la collaboration mise autant sur la réalisation de la tâche par l’apprenant que par le groupe, contrairement à la coopération qui propose à l’apprenant de s’acquitter d’une sous-tâche permettant au groupe de réaliser la tâche". Par exemple, lorsque plusieurs auteurs contribuent à une même publication tout en travaillant isolément sur leur texte respectif, ils coopèrent, mais ne collaborent pas. Toutefois, lorsque plusieurs auteurs travaillent sur un même texte, apportant chacun leur contribution et partageant leurs idées, ils collaborent.

Vous trouverez ci-dessous les définitions et les caractéristiques respectives de l'apprentissage coopératif et de l'apprentissage collaboratif.

L’apprentissage coopératif 

L'apprentissage coopératif peut être défini comme un "[...] mode d’apprentissage où les élèves cheminent en petits groupes autour d’un même objet d’études ou d’un projet" ("Dictionnaire actuel de l’éducation" R. Legendre, 2005). 

En voici quelques caractéristiques :

  • Il implique un travail de groupe, des délais, une répartition et une planification claire des tâches, ainsi qu’une coordination des travaux. 
  • Les aspects organisationnels sont importants.
  • La répartition des tâches dépend des compétences et des aptitudes des apprenants.
  • Chaque apprenant sait ce qui est attendu de lui dès le début des travaux. En parallèle à l’objectif général commun, chacun connait ses objectifs individuels et en a la responsabilité. 
  • La production finale découle de l’assemblage des productions individuelles.
  • Des échanges entre les apprenants sont tout de même sollicités afin d’assurer l’exécution progressive des tâches, la coordination des actions et la cohérence de la production finale.

L'apprentissage collaboratif

Pour Charlier, Bonamy et Saunders (2003), dans leur ouvrage "Apprivoiser l’innovation, Technologie et innovation en pédagogie", la collaboration est "[...] une auberge espagnole où chacun apporte des ingrédients pour créer un menu commun original et intégrant les apports de chacun"

En voici quelques caractéristiques :

  • Il n’y a pas de répartition des tâches entre les apprenants. Ces derniers participent ensemble à l’élaboration de chacune des étapes de la production du travail. 
  • Il est particulièrement difficile d’identifier les contributions individuelles car elles vont fusionner et ne pas se juxtaposer.
  • Comme le travail est constamment collectif, il implique l’échange de points de vue, l’engagement mutuel, la motivation, la confiance, ainsi que des capacités à argumenter, à écouter et à respecter l’avis des autres. 
  • Les compétences sociales sont davantage sollicitées ; ce qui participe à l’émergence d’une intelligence collective.
  • Les interactions entre les apprenants sont indispensables. Elles impliquent des aptitudes spécifiques, des règles et un accompagnement de la part de l’enseignant. Elles permettent d’assurer en permanence la cohérence des actions pour effectuer une même tâche et d’atteindre l’objectif visé.
  • La responsabilité est partagée et assumée collectivement par l’ensemble des contributeurs. 
  • L’apprentissage collaboratif nécessite davantage d’autonomie et de polyvalence de la part de l’apprenant.

Quelques ressources théoriques

"Apprendre autrement"à l’ère numérique - Se former, collaborer, innover : Un nouveau modèle éducatif pour une égalité des chances

À quand la pédagogie collaborative et le design thinking à l'école ?, par Emmanuel Davidenkoff

Apprentissage coopératif/Apprentissage collaboratif : d’un comparatisme conventionnel à un comparatisme critique

Construire un projet collaboratif : démarche et outils

Coopératif, collectif, collaboratif : Avec ou sans le numérique

Du Web aux wikis : une histoire des outils collaboratifs

Enseigner le collaboratif avec l'attout du numérique

Enseigner… collaborer

Formes et enjeux de la collaboration numérique

Guide pratique du travail collaboratif : Théories, méthodes et outils au service de la collaboration

L'apprentissage coopératif

Le travail collaboratif et la pédagogie

Mémoire - Comment faire progresser des élèves de CM, en difficulté, dans la qualité et la précision de leur production d'écrit ? Les outils TUIC comme une piste possible

Pédagogie de la collaboration et TIC

Quelles pratiques collaboratives à l'heure des TIC ?

Travail collaboratif : définition et outils

Travail collaboratif en ligne : des outils et (surtout) des hommes…

Un guide du travail collaboratif en situation d'apprentissage

Vidéo : Le travail collaboratif en pédagogie

 

 

 

 

???