Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

L'écriture collaborative

Le web 2.0 a profondément modifié le monde de la communication et des médias, faisant par la même occasion émerger de nouvelles façons d’écrire. Les contenus, de plus en plus interactifs et, par conséquent, collectifs sont enrichis par le partage, les réactions, les contributions des internautes qu’ils soient profanes ou experts.

Cette nouvelle ère de l’information mondialisée et démocratisée implique autant les sites d’informations et de presse en ligne, que les blogs, réseaux sociaux, forums, wikis… 

Aborder l’étude de ces modes de production de contenus à l’école et permettre aux élèves de développer des compétences d’écriture et de lecture davantage en adéquation avec les pratiques actuelles paraît donc essentiel.

Si l’apprentissage de l’écriture est encore souvent considéré comme un processus individuel tourné vers la narration, la prise en compte du numérique permet de mettre en place d’autres pratiques pédagogiques plus collaboratives qui seront présentées dans les expériences pédagogiques répertoriées ci-dessous, ainsi que dans les pages suivantes.

Intérêt pédagogique 

L’écriture collaborative présente de nombreux intérêts pédagogiques :

  • développer des compétences sociales c'est-à-dire s’insérer dans un groupe, s’impliquer, participer à sa dynamique et à l’atteinte des objectifs communs ;
  • échanger des points de vue différents sur un même sujet, apprendre à argumenter, prendre en compte le travail de ses condisciples, s’interroger sur ses propres idées, sur les choix d’écriture et développer son esprit critique ;
  • prendre conscience qu’il existe différents styles d’écriture ;
  • prendre conscience de la dynamique de groupe qui sous-tend la production d’écrits ;
  • stimuler le plaisir d’écrire et la créativité ;
  • donner du sens à l’écriture (je n’écris pas pour moi-même ou pour l’enseignant mais pour le groupe et éventuellement pour un public extérieur) et donc susciter la motivation des élèves ;
  • susciter l’implication des élèves et la qualité de ses productions. Le fait d’être lu va davantage les responsabiliser (regard des pairs). Quant aux plus faibles, ils seront valorisés pour avoir contribué à la réalisation du travail collectif et seront portés par la dynamique du groupe ;
  • développer des méthodes d’organisation et de travail en groupe. L’élève doit s’approprier les méthodes de travail développées en co-construction avec les autres ;
  • développer l’autonomie et l’assurance (correction par les pairs) ;
  • initier les élèves à l’écriture web et les faire réfléchir à ce qu’implique l’utilisation de ce support sur leur façon d’écrire ;
  • adopter une attitude responsable et respectueuse car les élèves s’expriment sur un espace visible.

Points d'attention

Il est important de connaitre les contraintes de l’écriture collaborative pour pouvoir trouver des solutions efficaces et profiter pleinement de ses nombreux avantages pédagogiques.

Selon l’Association française "Outils-Réseaux", trois questions résument bien les difficultés intellectuelles supplémentaires induites dans le cadre d’une démarche d’écriture collaborative :

  1. "Comment mutualiser et harmoniser des connaissances individuelles pour produire un savoir collectif ?
  2. Comment coordonner les membres et leurs différents avis pour mener à bien ce projet ? Comment dépasser les conflits socio-affectifs générés par cet exercice collectif ?
  3. Comment mettre en place une planification et une finalisation commune ?"

La dimension sociale est l’élément central favorisant la réussite d’un projet d’écriture collaborative. Il est important que chaque élève se sente impliqué et trouve sa place dans la dynamique de groupe. Or, l’écriture collaborative, si elle n’est pas cadrée, peut générer différents conflits ou craintes au sein du groupe. (peur du regard des autres, manque de confiance en soi, points de vue divergents).

Il appartiendra à l’enseignant de :

  • choisir les méthodes de travail favorisant l’interactivité et la bonne communication en veillant à ce que chacun puisse avoir droit à la parole ;
  • choisir les outils numériques adaptés à ce besoin (ex : la messagerie instantanée est plus pertinente que les échange par mails pour favoriser la communication) ;
  • valoriser et encourager les productions individuelles ;
  • mettre en place des règles garantissant le respect de l’avis d’autrui.

Vous pourrez également découvrir les informations et conseils relatifs à la méthodologie et à la posture de l’enseignant à adopter dans un contexte collaboratif sur la page "{lien_interne|27904|4412}".

Quelques ressources théoriques générales

Coécritures, un dossier de Jean-Michel Le Baut

Ecriture collaborative : travailler avec des applications dans les nuages

Écriture collaborative : varions les styles !

Écriture collaborative numérique

Je collabore en classe… et en direct!

L'écriture collaborative

Le Padlet, un outil collaboratif

Modules d’apprentissage en ligne sur les 6 types d’écriture numérique

Organiser l'écriture collaborative des élèves

Parcours d'autoformation - Le travail collaboratif : écrire à plusieurs en temps réel

Répertoire des outils 2.0 gratuits en français (Cartes heuristiques, blogs, Wikis...)

Un mur collaboratif avec Padlet

Une formation en ligne sur l'écriture collaborative par Victor Petit et l'équipe PRECIP

Vidéo - Usages d'équipements mobiles connectés au service de l'écriture collaborative

Vidéo consacrée à l'écriture collaborative

Wiki, blog et traitement de texte en ligne : quel outil pour quel usage pédagogique ?

Expériences pédagogiques

Nous avons répertorié les ressources d'écriture collaborative selon 4 catégories d'outils en fonction des principaux usages pédagogiques possibles en classe :

  • {lien_interne|27797|4332} ;
  • {lien_interne|27799|4334} ;
  • {lien_interne|27843|4363} ;
  • {lien_interne|27844|4364}.

Toutefois, il existe bien d'autres outils dont voici un échantillon :

 

Ateliers de création littéraire collaborative et numérique au lycée

Comment je me suis retourné le cerveau pour créer un magazine de classe en ligne - utilisation d'Evernote et Padlet

Création d'un journal interne collaboratif dans un collège Québécois

Créer des histoires numériques autrement en mode collaboratif ou pas

Des élèves de CM1 créent un recueil de poésie multimédia

Des lycéens en décrochage scolaire créent un magazine sur le sport à Paris

Écrire des histoires à plusieurs avec l'application Peetch

Expérience d’enseignement de l’écriture collaborative dans un collège

Flaubert, Un cœur simple : équiper un texte numérique en classe de Seconde

L'écriture collaborative

Le #DéfiAlphabet "L’automne dans le monde" : un abécédaire collaboratif

Le Petit Chaperon rouge reprend sa route

Libérez les mots, capturez les images et croisez la musique!

Monique Le Pailleur : « écrire à plusieurs maximise le plaisir esthétique »

Quelques expériences de coécritures

Reportage : Enseigner l’écriture collaborative dans le secondaire (collège picard)

Storytelling et enseignement : Prezi, Photorécit, Narrable, Pinterest, Storify

Twittconte : l’écriture collaborative d’un conte, sur Twitter

Un poème collectif écrit par des sixièmes de Sarcelles

 

 

 

 

???