Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Magazine PROF n°33

{xbanner|0}

Clic et Tic 

La main sur la machine, l’œil sur la tablette

Article publié le 2017-03-01.

Éric Blondel, chargé de l’atelier bois à La Clairière, à Colfontaine, a mis en ligne ses supports. Tout profit pour la différenciation.

Enseignant en bois, Éric Blondel travaille depuis huit ans à La Clairière, école secondaire d’enseignement spécialisé, à Colfontaine. En 2015-2016, une année de spécialisation en « intégration des technologies nouvelles au service de l’enseignement » (1), en horaire décalé, l’a incité à s’orienter vers une forme de classe inversée (2). Résultat : une plateforme rassemblant les informations sur des supports variés (tutoriels mêlant vidéos/photos, leçons, plans, liens,…) accessibles via PC ou tablette. Et des élèves plus autonomes.

Âgés de 16 à 21 ans, ses élèves sont dans l’enseignement de type 2 (retard mental), forme 2 (3), mais M. Blondel insiste : son dispositif hybride (4) est transposable partout. Objectif de départ : l’autonomie, et à l’arrivée les plus-values attendues sont « que l’élève soit plus actif, plus rapide, plus attentif, plus motivé, plus organisé, plus concentré, plus appliqué et plus impliqué ».

La réflexion a été pédagogique, avant d’être informatique : les niveaux de compétences différents (la phase 2 peut durer cinq ans) imposent individualisation et différenciation. Ses élèves ayant accès aux supports durant l’atelier, M. Blondel se concentre sur l’accompagnement et l’évaluation formative.

Lors de notre passage, cinq activités étaient en cours simultanément. Les élèves travaillent par binômes. Avant, M. Blondel était sollicité plus de 250 fois, pour des explications ne concernant pas tous les élèves. Maintenant, il l’est une trentaine de fois, les élèves ayant l’information via la tablette.

Autodidacte en informatique

En plus des tablettes obtenues par l’école via un appel à projets, l’atelier dispose d’un écran, d’un projecteur, du wi-fi. Sur chaque machine, un QR-code : un coup de tablette, et un tutoriel adapté rappelle son maniement. Aux murs, un rappel des pictogrammes, logos, outils, consignes de sécurité. Du visuel, encore du visuel !

Autodidacte en informatique, M. Blondel a d’abord jeté un œil à des tutoriels. Il a jugé indispensable de créer un site web très visuel, structurant les informations de façon cohérente. Son choix ? L’hébergeur Wix, accessible en open source, deux Google drive et une Dropbox pour le stockage des données.

« Pour mettre tout cela en place, mon équipement personnel se résume à une tablette et à un ordinateur ». Les logiciels ou applications utilisés ? Un traitement de texte, des outils de création/montage vidéo/photo ou de diapositives interactives. PowerPoint, Movie Maker, iMovie, BookCreator, notamment. « Deux jours suffisent à se familiariser à ces logiciels », dédramatise-t-il, faisant référence à une formation de son réseau.

Et bien sûr, il y a le facteur temps ! Pour cette classe, selon leur niveau, les élèves doivent réaliser vingt-cinq projets. Chaque tutoriel vidéo lui a pris un jour de travail… Sans compter le site web. Mais le résultat en vaut la chandelle : le taux de réussite des apprenants après chaque activité a augmenté de 30 % sans passer par le rattrapage ou la remédiation.

La suite ? Le projet s’est porté candidat à l’appel à projets École numérique. Et M. Blondel espère contaminer les collègues…

Didier CATTEAU

(1) Formation ouverte aux bacheliers (ou masters) et co-organisée par les Hautes Écoles de Bruxelles et Francisco Ferrer. http://www.4tice.be
(2) Lire le dossier « Les TICE au service de la classe inversée » : http://www.enseignement.be/index.php?page=0&navi=3210
(3) Enseignement d’adaptation sociale et professionnelle rendant possible l’insertion en milieu de vie et/ou travail protégé. En phase 2, on ajoute des activités éducatives et d’apprentissage professionnel aux objectifs de socialisation et communication.
(4) Pour en savoir plus à ce sujet : http://prac-hysup.univ-lyon1.fr

Moteur de recherche

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF dans la section PROF, tous les magazines.

Tous les dossiers

Retrouvez tous les dossiers de PROF magazine regroupés en une seule page !


 

 

 

 

???