Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ESAHR - structure et fonctionnement

Rôle et action de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Pour l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit, la Fédération Wallonie-Bruxelles est un pouvoir subventionnant et une autorité de contrôle mais non un pouvoir organisateur.

En tant que pouvoir subventionnant, la Fédération Wallonie-Bruxelles prend à sa charge la totalité des traitements des directeurs et des sous-directeurs, des enseignants ainsi que des surveillants-éducateurs. Elle verse également aux pouvoirs organisateurs des subventions dites « de fonctionnement », destinées à couvrir une partie des frais imputés aux activités quotidiennes des écoles. Ces subventions sont calculées au prorata du nombre d’élèves inscrits fréquentant régulièrement les cours (voir: ESAHR - de l'inscription au diplôme).

L’action de contrôle de la Fédération Wallonie-Bruxelles est double. D’une part, les services de l’administration veillent au respect des conditions légales et réglementaires nécessaires à l’octroi et au maintien des subventions. D’autre part, le service d’inspection (voir: Les services d'inspection) s’assure du niveau des études et de la conformité des cours organisés aux programmes approuvés par la Fédération. Ces contrôles sont effectués dans le respect des dispositions du Pacte scolaire, qui consacre la liberté des pouvoirs organisateurs de l’enseignement subventionné en ce qui concerne le choix des cours organisés (voir: ESAHR - cours artistiques), leurs contenus et les méthodes pédagogiques utilisées.

Afin que la Fédération Wallonie-Bruxelles puisse réaliser les contrôles nécessaires, les pouvoirs organisateurs doivent lui transmettre un certain nombre de documents administratifs dans un délai donné. Les procédures appliquées sont précisées chaque année au moyen d’une circulaire (voir:  Circulaire 5819 : Enseignement secondaire artistique à horaire réduit - dispositions relatives à l’organisation de l’année scolaire 2016-2017 ) disponible dès le printemps précédant la rentrée scolaire concernée.

Pouvoirs organisateurs et réseaux

Les pouvoirs organisateurs sont chargés d’organiser l’enseignement au sein des établissements.

Les compétences des pouvoirs organisateurs sont multiples. Ils choisissent, par exemple, les cours artistiques de base, les cours artistiques complémentaires (voir: ESAHR - cours artistiques) et les accompagnements qu’ils organisent et en déterminent le programme (l’approbation du programme relève toutefois de la compétence du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles). Par ailleurs, l’ensemble des décisions relatives aux établissements ainsi qu’aux enseignants de l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit leur incombe.

On distingue, dans l'ESAHR, deux réseaux d’enseignement :

  • Le réseau de l’enseignement officiel subventionné, organisé par les provinces, les communes, les associations de communes ou toute autre personne morale de droit public
    Ce réseau compte 102 établissements et est représenté par le Conseil de l’Enseignement des Communes et des Provinces (CECP), une émanation de l’Union des Villes et des Communes de Belgique (UVCB)
  • Le réseau de l’enseignement libre subventionné, géré par des personnes privées organisées sous la forme d'ASBL.
    Ce réseau compte 10 établissements et est représenté, pour 9 d’entre eux, par la Fédération des Établissements Libres Subventionnés Indépendants (FELSI).

 

Le CECP et la FELSI sont représentés au sein de l’organe consultatif de l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit: le Conseil de perfectionnement.

Conseil de perfectionnement

Le Conseil de perfectionnement, institué par le décret du 2 juin 1998, est l’organe consultatif de l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit.

Cette instance est chargée d’examiner d’initiative toutes les questions relatives à l’ESAHR et de donner un avis sur tous les dossiers qui lui sont soumis par le Gouvernement.

Outre cette mission générale, le décret du 2 juin 1998 attribue au Conseil plusieurs compétences particulières, notamment la désignation d’experts enseignants pour siéger au sein de la Commission de reconnaissance d’expérience utile de l’enseignement secondaire artistique et la création d’implantations en dehors du territoire communal où se trouve l’établissement. Ces compétences particulières font également l’objet d’un avis remis au Gouvernement, à qui il revient de prendre la décision.

Le Conseil de perfectionnement est présidé par le fonctionnaire qui dirige le service général dont relève l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit et est composé :

  • Des membres du service d’inspection (voir: Les services d'inspection) de l’ESAHR, dont l’un est désigné par le Gouvernement en qualité de vice-président
  • De deux membres par organisation représentative des pouvoirs organisateurs de l'ESAHR (CECP et FELSI)
  • De deux membres par organisation syndicale représentative
  • De huit membres représentant le personnel directeur et enseignant
  • Du représentant du Gouvernement

 

Les membres sont nommés pour une durée de cinq ans. Le secrétariat de ce Conseil est quant à lui assuré par la Direction de l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit.

En pratique, le Conseil de perfectionnement produit des avis, qui sont communiqués au Ministre compétent (voir ESAHR - avis du Conseil de perfectionnement)

 

 

 

 

???