Homepage

Menu Enseignement.be

Le site Enseignement.be sera en maintenance ces lundi 31 juillet et mardi 1er août 2017, quelques services pourraient être inaccessibles durant cette période. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.
 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

La Certification Par Unités

Qu'est-ce que la certification par unités ?

La certification par unités d’acquis d’apprentissage (CPU) désigne un dispositif organisant la certification des savoirs, aptitudes et compétences professionnels en unités, qui sont des ensembles cohérents d’acquis susceptibles d’être évalués et validés.

Ce dispositif s’inscrit dans un plan très complet de refondation de l’enseignement qualifiant qui vise à traiter les problèmes de fond observés de longue date dans l’enseignement qualifiant de la Fédération Wallonie-Bruxelles et se donne comme objectifs:

  • l’orientation positive vers l’enseignement qualifiant pour que celui-ci devienne le plus souvent possible un choix positif ;
  • la revalorisation des métiers techniques et des filières qui y mènent ;
  • la lutte contre l’abandon scolaire prématuré qui laisse de trop nombreux jeunes sans certification de fin de secondaire et nourrit le noyau dur du chômage.

Pourquoi a-t-elle été mise en place ?

Le système d’enseignement technique et professionnel reste marqué par l’obligation de se prononcer chaque année sur la réussite ou l’échec de l’élève, avec, dans ce dernier cas comme seule possibilité, le redoublement ou la réorientation.

En cas de redoublement, l’élève doit présenter à nouveau tous les cours et s’il quitte l’école, il perd tous ses acquis. La démotivation, et peut-être le chômage par manque de qualification, le guettent. Quant à la réorientation, elle est bien souvent perçue comme une relégation.

La certification par unités veut répondre à ce constat de difficultés vécues dans le qualifiant, et réconcilier les structures de l’enseignement avec le travail des équipes éducatives au quotidien.

La CPU veut considérer le troisième degré de l’enseignement qualifiant comme un tout, une formation complète menant à un métier bien défini, que l’élève parcourt en validant progressivement ses acquis et en étant certifié sur le résultat final.

L’enseignement qualifiant veut ainsi se moderniser et répondre aux défis nouveaux : mobilité, dynamisme, éducation et formation tout au long de la vie, exigence, émancipation.

A qui la CPU est-elle destinée ?

Au 1er septembre 2011, la CPU a été implantée, en phase expérimentale, et sur base bénévole dans tous les établissements qui organisent aujourd’hui une des options suivantes du 3ème degré technique de qualification ou professionnel :

  • Mécanicien(ne) d'entretien automobile (anciennement : Mécanicien(ne) garagiste), qualification professionnelle
  • Mécanicien(ne) polyvalent(e) de l’automobile, qualification technique
  • Esthéticien(ne), qualification technique

 

A partir du 1er septembre 2012, une nouvelle année d’expérimentation a été accordée aux mêmes écoles, mais avec l’obligation d’adopter le nouveau découpage et de délivrer après chacune des épreuves de fin d’unités, une attestation de validation d’acquis d’apprentissage. Une nouvelle option s'est ajoutée :

  • Coiffeur (coiffeuse) qualification professionnelle

 

Depuis le 1er septembre 2013, la CPU est entrèe dans sa phase organique pour tous les élèves inscrits en cinquième année dans les quatre options mentionnées ci-dessus.

De nouveaux profils de certification actuellement en cours d’écriture amèneront demain d’autres options à entrer également dans le dispositif CPU.

Comment la CPU est-t-elle organisée ?

La CPU s’organise de la façon suivante :

  • L’élève parcourt 5 ou 6 unités de compétence au cours de ses deux années d’études.
  • Ces unités sont appelées « Unités d’acquis d’apprentissage » (UAA) et correspondent aux savoirs, aptitudes et compétences que l’élève doit maîtriser au terme de sa formation. L’acquis d’apprentissage désigne ce qu’un élève sait, comprend, est capable de réaliser au terme d’un processus d’apprentissage.
  • Les objectifs qu’il doit atteindre sont ainsi plus concrets, mieux définis, dans des délais plus courts, tout en étant mieux adaptés aux exigences du milieu professionnel.
  • Chaque unité peut être acquise indépendamment des autres et la réussite sera validée lorsque l’ensemble des unités auront été acquises.
  • Le redoublement est interdit (sauf très rares cas exceptionnels).
  • La remédiation est au cœur du dispositif : elle est mise en place dès que l’élève rencontre des difficultés.
  • Une année complémentaire (C3D) conçue comme un programme individualisé de remédiation est organisée pour les élèves qui auront encore des lacunes en fin de 6ème année.
  • L’utilisation des unités doit également permettre aux jeunes de combiner des parcours aujourd’hui trop souvent cloisonnés : pour ceux qui abandonneraient l’enseignement secondaire avant le terme, il reste la possibilité de poursuivre ou de reprendre son parcours en faisant reconnaitre les unités acquises dans :
    • l’enseignement de promotion sociale ;
    • les CEFA ;
    • la formation en alternance (IFAPME, SFPME).
  • Enfin, les unités sont créditées de points ECVET (European credit system for vocational education and training – système de crédit d’apprentissage européen pour l’enseignement et la formation professionnels) afin de favoriser la valorisation des acquis de nos jeunes en dehors de nos frontières.

 

Suivi individualisé, remédiation et valorisation des acquis sont les maîtres mots de la CPU.

Quelles sont les conditions de réussite de la CPU ?

La CPU se mettra en place et réussira si elle peut s’appuyer sur un travail collectif des acteurs de l’équipe éducative. Ce travail doit viser en tout premier lieu l’adhésion par l’équipe à la démarche CPU, fondée sur une volonté partagée :

  • de donner du sens aux apprentissages ;
  • de baliser les apprentissages d’objectifs intermédiaires clairs et atteignables ;
  • de valoriser les réussites plutôt que de stigmatiser l’échec ;
  • de développer, en cours d’apprentissage et au terme des unités d’acquis d’apprentissage, des stratégies efficaces de remédiation.

 

C’est dans ces perspectives que l’élaboration d’un plan de mise en œuvre de la CPU a été rendu obligatoire dès septembre 2013.

Contacts

Cellule Certification Par Unités
Centre de Coordination et de Gestion des programmes européens
Rue Adolphe Lavallée 1
1080 Bruxelles
cpu@cfwb.be
http://www.cpu.cfwb.be/

Bernadette Devillé
Cellule CPU
Coordinatrice
Tél: 0032(0)2.801.78.62
bernadette.deville@gov.cfwb.be

Doriana Berto
Cellule CPU
Chargée de mission CPEONS
Tel: 0032(0)2.413.37.84
doriana.berto@cfwb.be

Audrey Ballez
Cellule CPU
Chargée de mission
Tél: 0032(0)2.801.78.99
audrey.ballez@gov.cfwb.be

Christel Jaumoulle
Cellule CPU
Attachée
Tél: 0032(0)2.690.86.70
christel.jaumoulle@cfwb.be

 

 

 

 

???