Homepage

Menu Enseignement.be

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

L’éveil aux langues en Fédération Wallonie-Bruxelles

L’éveil aux langues dans le monde

Les origines des démarches d’éveil aux langues se situent en Grande Bretagne. Durant les années 80, l’objet de l’éveil aux langues était de palier à trois problématiques constatées, à savoir les difficultés d’intégration et la fréquence des échecs scolaires des élèves migrants, les difficultés des élèves anglophones à apprendre une langue étrangère comme les difficultés de ces derniers dans la maîtrise de leur langue maternelle dues au niveau trop limité de leurs compétences méta-linguistiques. Dans ce contexte, Hawkins (1984) a proposé le «language awareness» visant une nouvelle approche des langues. Les activités mises en place dans cette optique visent des capacités telles que l’observation, l’analyse, la comparaison, etc. Hawkins regroupe les activités selon six domaines : la communication, la diversité de l’évolution des langues, leur fonctionnement, leurs usages, le langage parlé et le langage écrit ainsi que l’apprentissage des langues.

Dès les années 90, ce courant est exploré dans le monde francophone, en Italie, en Autriche et en Allemagne. C’est dans ce cadre que les projets Evlang, Ja-Ling et Eole, puis Elodil, se sont développés.

Pour une synthèse plus complète, visitez le site Elodil.

 

 

 

 

???