Homepage

Menu Enseignement.be

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

L’éveil aux langues en Fédération Wallonie-Bruxelles

Pourquoi l’éveil aux langues?

Face à la réalité multilingue et multiculturelle qui se présente en Fédération Wallonie-Bruxelles, l’éveil aux langues offre plusieurs réponses.

Premièrement, il joue un rôle essentiel dans la préparation à l’apprentissage des langues modernes : entraînement des capacités de discrimination auditive, renforcement de la curiosité, de l’intérêt pour l’autre et pour la communication avec lui, accroissement de la confiance dans ses propres capacités, sont susceptibles d’augmenter les chances d’une acquisition efficace et durable de nouvelles langues. L’éveil aux langues offre également une réponse aux discontinuités existant au niveau de l’enseignement des langues puisqu’il développe des compétences d’intercompréhension chez des élèves.

Deuxièmement, l’approche valorise toutes les langues y compris les langues minoritaires. De cette manière, les activités d’éveil aux langues donnent à chaque enfant dont la langue maternelle n’est pas le français l’occasion de bénéficier à l’un ou l’autre moment d’une reconnaissance de ses compétences spécifiques, ainsi que de voir explicitées les ressemblances et les différences entre les langues plutôt que de se laisser désarçonner par celles-ci.

Troisièmement, l’approche contribue sans doute aussi à l’atténuation du poids des préjugés à l’égard de certaines cultures et langues étrangères, voire même nationales. Elle constitue un moyen intéressant au service du troisième objectif du décret mission (article 6) : « préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures ».

 

 

 

 

???