Plan du site| Contacts|
Prof en ligne

Le magazine des professionnels de l'enseignement

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

La Commission de pilotage du système éducatif

Introduction

La Commission de pilotage, par les compétences et l’appartenance de ses membres, constitue un lieu privilégié d’échanges multilatéraux, dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration du fonctionnement et des performances du système éducatif.

Instaurée dans sa forme actuelle par le décret du 27 mars 2002, la Commission de pilotage rassemble en son sein des représentants des acteurs institutionnels du monde de l’enseignement obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est présidée par l’Administrateur général de l’Enseignement et de la Recherche scientifique et est composée des 3 inspecteurs généraux de l’enseignement, de 7 experts en pédagogie représentant les universités et les hautes écoles, du représentant de l’enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, de 8 représentants des différentes fédérations de pouvoirs organisateurs de l’enseignement, de 3 représentants des organisations syndicales et de 2 représentants des organisations de parents d’élèves. Les mandats des membres de la Commission sont d’une durée de 4 ans et sont renouvelables.

Une histoire commencée en 1993

Le pilotage de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles a vu le jour en 1993, avec la création d’une structure mise en place au sein de l’Administration. Il n’en est alors qu’à ses premiers pas. Cette structure légère de pilotage était amenée à évoluer : en l’absence d’une base décrétale, ses actions gardaient une portée très limitée. Elle avait néanmoins initié le dispositif d’évaluations externes non certificatives.
C’est en 1997, à l’adoption du décret «missions», qu’un dispositif de pilotage en Fédération Wallonie-Bruxelles est mis en place. Le décret crée deux Commissions centrales de pilotage, l’une pour l’enseignement fondamental, l’autre pour l’enseignement secondaire, qui ensemble forment la Commission commune de pilotage. Ces commissions ont redéfini les objectifs d’apprentissage qui s’imposent à l’ensemble de l’enseignement obligatoire : socles de compétences et compétences terminales. Elles coordonnaient et supervisaient également les travaux des Commissions des programmes et ceux des Commissions des outils d’évaluation. Puis en 2002, le décret « pilotage » remplace ces Commissions par la Commission de pilotage dans sa forme actuelle.

Une double mission

La Commission de pilotage est chargée de remplir deux grandes missions : une mission de coordination et de suivi de la cohérence du système éducatif, et une mission d’accompagnement des réformes pédagogiques et leur nécessaire mise en œuvre. La Commission remplit ses missions par la collecte systématique d’informations sur le parcours des élèves et sur le fonctionnement et les résultats du système, l’analyse de ces données et la proposition de pistes pour l’améliorer.

Cadre légal




???