Homepage

Menu Enseignement.be

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Classes de dépaysement et activités extérieures

Définition

Classe de dépaysement et de découverte

Il s’agit de classes transplantées en vue de découvrir un environnement géographique, historique et humain différent du milieu habituel.
L’organisation de classes dites : urbaines, rurales, vertes, de mer, de neige, de montagne, de patrimoine, de canal, de langues etc.. est donc permise.

La durée d’un séjour est prévue pour une durée de 5 jours de classe au minimum et 15 jours de classe au maximum.

Activités extérieures

Il s’agit d’activités qui amènent élèves et enseignants en dehors des murs de l’école, pour une durée relativement courte. Sont ici visés les excursions, les déplacements à but culturel destinés à dynamiser l’enseignement en stimulant la curiosité des jeunes et à favoriser chez ceux-ci la faculté de s’adapter au changement.

La durée d’un séjour est prévue pour une durée de 2 jours de classe au minimum et 4 jours de classe au maximum.

Remarque: les activités non explicitement prévues par la circulaire et dont la durée ne dépasse pas un jour de cours sont également organisées sous la responsabilité du chef d’établissement ou du directeur, sans formalité particulière, pour autant que l’inspection compétente soit avertie préalablement et que les documents attestant leur réalisation soient tenus à sa disposition.

Normes d’encadrement actuelles

Enseignement fondamental ordinaire

 

  • Pour répondre à une nécessité pédagogique, l’équipe compte obligatoirement deux accompagnateurs par groupe allant jusqu’à 25 élèves. Un de ces accompagnateurs doit obligatoirement être le titulaire ou le Directeur avec classe, l’autre accompagnateur devra nécessairement appartenir à une des catégories citées ci-dessous.
  • L’équipe sera renforcée par un accompagnateur par tranche entamée de 10 élèves supplémentaires. Cet accompagnateur devra appartenir à une des catégories citées ci-dessous. Toute tranche entamée compte pour 10 élèves.

    Nombre d’élèves Nombre d’accompagnateurs
    1 à 25 2
    26 à 35 3
    36 à 45 4
    ... ...


  • Les accompagnateurs susceptibles d’encadrer les classes ou groupes d’élèves seront choisis, par le chef d’établissement, parmi les catégories suivantes pour autant qu’ils présentent les qualités requises pour encadrer les enfants dans les meilleures conditions de sécurité:
    • membres du corps enseignant ;
    • autres membres du personnel de l’établissement (personnel administratif, personnel ouvrier, ACS, APE,..) ;
    • étudiants (enseignement supérieur pédagogique ou social, puéricultrices,…) dont la formation comprend des stages ;
    • éducateurs ou moniteurs ADEPS ;
    • membres du personnel du Centre PMS ;
    • parents ou autres personnes volontaires, présentant les qualités requises pour encadrer les enfants dans les meilleures conditions de sécurité.

 

Enseignement fondamental et secondaire spécialisé

Pour le fondamental

maternel et primaire des types 1 et 8

 

  • pour répondre à une nécessité pédagogique, l’équipe compte obligatoirement deux accompagnateurs pour la première classe.
    Un de ces accompagnateurs doit obligatoirement être le (la) titulaire. Toute classe supplémentaire doit être accompagnée par son titulaire AU MOINS.
  • l’équipe sera renforcée par un accompagnateur par tranche entamée de 10 élèves supplémentaires. Cet accompagnateur devra appartenir à une des catégories citées au point 2.3.1. Toute tranche entamée compte pour 10 élèves.

 

maternel et primaire des types 2 à 7

L’encadrement peut comprendre, outre les membres du personnel enseignant, dont obligatoirement le (la) titulaire de classe, des membres du personnel paramédical.

Le nombre d’accompagnateur(trice)s est laissé à l’appréciation du chef d’établissement ou du (de la) directeur(trice) , pour autant que les normes suivantes ne soient pas dépassées :

  • type 2,3,6,7: deux accompagnateur(trice)s par groupe de cinq élèves maximum et une personne supplémentaire par tranche, même incomplète, de cinq élèves au-delà de la première;
  • type 4 :
    • pour les élèves se déplaçant de façon autonome : se référer aux normes prévues pour les types 2,3,6 et 7,
    • pour les élèves ne se déplaçant pas de façon autonome : un(e) accompagnateur(trice) par élève;
  • type 5 : un(e) accompagnateur(trice) par élève.

 

Pour le secondaire:

L’équipe compte obligatoirement deux enseignant(e)s et un accompagnateur (cf. point 2.3.1) pour un groupe de cinq élèves ; un(e) enseignant(e) supplémentaire et idéalement un accompagnateur supplémentaire sont prévus par tranche complète de cinq élèves s’ajoutant à la première.

L’encadrement du type 3 est laissé à l’appréciation du chef d’établissement.

Pour tous les niveaux

Les accompagnateurs susceptibles d’encadrer les classes ou groupes d’élèves seront choisis, par le chef d’établissement, parmi les catégories suivantes pour autant qu’ils présentent les qualités requises pour encadrer les enfants dans les meilleures conditions de sécurité :

  • membres du corps enseignant ;
  • autres membres du personnel de l’établissement (paramédical, auxiliaire d’éducation, administratif, ouvrier, ACS, APE, …) ;
  • étudiant(e)s ( enseignement supérieur pédagogique ou social, puéricultrices, …) dont la formation comprend des stages;
  • éducateur(trice)s ou moniteur(trice)s A.D.E.P.S.;
  • membres du personnel du centre P.M.S.
  • parents ou autres personnes volontaires, présentant les qualités requises pour encadrer les enfants dans les meilleures conditions de sécurité;

 

Taux de participation

  • Enseignement fondamental ordinaire : maternel : 75%, primaire : 90%
  • Enseignement fondamental et secondaire spécialisé : 75%

Les classes de dépaysement et activités extérieures à l’école n’acquièrent leur pleine valeur que si elles s’inscrivent dans le cadre du projet d’établissement.

Elles ne peuvent donc se concevoir comme une simple parenthèse dans la vie d’une école : la préparation du départ, le séjour lui-même ainsi que l’exploitation au retour sont des phases complémentaires dont les résultats doivent être investis dans une action à long terme.

La sensibilisation des parents à l’intérêt de ces activités commence dès l’arrivée de l’élève à l’école. Des réunions d’information où ils auront l’occasion de poser des questions et, éventuellement, d’exprimer leurs réticences, se révèlent très utiles, de même que l’organisation d’un système d’épargne ou d’actions visant à réduire le coût des séjours, du stage, de l’excursion,… Là où elles existent, les associations de parents peuvent être associées à cette phase préparatoire.

Ceux qui restent?
L’activité se verrait fort appauvrie si, dès la préparation, elle marginalisait certains membres du groupe. Dès lors, il appartient à l’école, non seulement de dédramatiser la situation de ceux qui restent, mais surtout de s’organiser pour que leur action soit complémentaire à celle des partants. Leur prise en charge doit être valorisante et réalisée avec le souci constant du respect e leur responsabilité et de leur milieu.

Cadre légal

L’organisation des classes de dépaysement et activités extérieures est réglementée par les dispositions suivantes :

 

Ces différentes circulaires sont revues chaque année scolaire et entrent en vigueur en début de chaque année scolaire.

Contact

Direction générale de l'Enseignement obligatoire
Service des classes de dépaysement, des partenariats culture-enseignement, des avantages sociaux et des classes-passerelles
Randa EZZAYANI
Tél : 02/690.85.19
E-mail : randa.ezzayani@cfwb.be
Patrycja GUNKOWSKA
Tel: 02/690.84.68
E-mail: patrycja.gunkowska@cfwb.be

 

 

 

 

???